Si on veut, on peut !

Toi aussi elle te fait grincer des dents cette phrase ? Pour moi cela a été le cas pendant de nombreuses années, mais depuis quelques temps, ça évolue !



J’ai repensé à cette petite phrase assassine que j’ai pris de plein fouet à de nombreuses reprises lorsque je me plaignais de ne pas pouvoir faire ceci ou cela, que je n’avais pas le temps nécessaire pour me lancer dans telle activité, qu’en étant maman c’était pas possible, etc. Bref, quand je me cherchais constamment des excuses, que je me mettais des barrières toute seule, sans vouloir me l’avouer à moi-même. En fait, cette phrase venait me chercher, là au fond de mon ventre, elle était épidermique et ma réaction était souvent violente intérieurement quand je l’entendais.


J’ai repensé à cette phrase lundi soir, quand je clôturais un programme de 11 jours de lives consécutifs avec une coach pour faire le point sur 2021 et planifier 2022. Ce programme a été intense et plein de prises de conscience, j’ai adoré !


Ce programme, c’était un appel de 1 à 2 heures, chaque jour entre le 6 et le 17 janvier. Tous les jours, week-ends compris. Un appel par jour, avec à chaque fois des « devoirs » à faire entre les appels. Cela me prenait entre 1h et 2h30 de plus par jour pour les faire. C’était énorme, mais j’ai réussi et j’en suis très fière car c’est une aventure dans laquelle j’aurais longuement hésité à m’engager si j'avais eu toutes les informations au moment de mon inscription.



En effet, quand j’ai répondu à l’appel pour ce programme début décembre, je n’avais aucune idée de ce que cela impliquait, nous n’avions comme seule et unique information que c’était au début du mois de janvier, mais sans savoir combien de jours, combien d’appels, quels étaient les horaires, etc.


J’ai répondu à l’appel car mon intuition me disait que c’était pour moi et cela fait bientôt 2 ans que je suis accompagnée de cette manière, que je fais confiance à ce que je ressens et quand je ressens l’appel pour un programme, je fais sauter les barrières que la "pro du contrôle" que j’étais m’aurait mise de suite et je fais confiance !


Puis, quand j’ai reçu le planning fin décembre et que j’ai vu que c’était 11 jours consécutifs, j’avoue qu'il y a eu un petit « gloups » pendant quelques minutes et que je me suis dit mais est-ce que je peux vraiment m’organiser au niveau familial (car c’est concrètement toujours à ce niveau que cela se joue pour moi et que je me mets des barrières) pour pouvoir tenir le rythme sur 11 jours ? (coucou les vieux schémas) Et ça, c’était encore avant de commencer et de savoir qu’il y avait des devoirs à faire chaque jour pour le lendemain ;-)


MAIS, j’ai rapidement fait taire les doutes qui voulaient s’installer et j’ai décidé de faire confiance et de croire que oui, pu...., SI JE VOULAIS, JE POUVAIS !


Et voilà, lundi, j’ai terminé ce programme incroyable en ayant suivi uniquement 2 appels sur 11 en replay, 1 parce que j’étais malade et 1 second car il tombait au milieu de la nuit (oui cette coach n’est pas sur le même fuseau horaire ;-).


Et tu veux savoir quel a été le petit challenge supplémentaire? Ce programme était en anglais ! Là aussi, j’ai pas réfléchis sur le moment, j’ai fait confiance et je me suis dit oui, je suis capable de suivre ce programme en anglais même si je ne suis pas anglophone, ni bilingue, et j'ai décidé que mes connaissances suffiraient !


Donc clairement, plus le temps passe, plus je me libère de mes croyances, de mes conditionnements, plus je crée d’espace et j’élargis le champ des possibles, c’est juste génial ! Et concrètement, rien n’a changé au niveau de l'organisation familiale: par là je veux dire que je n’ai pas eu tout à coup une baby-sitter, sortie de nul part, qui était là quand j’en avais besoin (ce serait trop cool non? :-)) mais j’ai réussi à créer l’espace avec ce que j’ai déjà et ça c’est juste magique comme prise de conscience !


Donc oui, si on veut, on peut, j'y crois désormais sans que cela viennent trop me tirailler à l'intérieur. Même si cela peut te sembler plus facile pour certaines personnes que pour toi, essaie! Apprivoise l'idée, fais de petits pas et tu verras, c'est possible!


Si cette phrase vient te chercher, là au fond de toi, je t’invite à creuser, à essayer de déterminer quelle émotion elle vient chercher en toi, à quelles croyances, quels conditionnements elle te renvoie ? Il y a forcément une pépite à identifier. C’est pas confortable, cela peut être carrément très inconfortable, faire mal et tu en as peut-être pas envie et c’est normal ! Toutefois, je t’invite à essayer car c’est vraiment libérateur de voir que les choses peuvent évoluer !


Si tu veux échanger avec moi à ce sujet, n’hésite pas à me contacter par message privé sur Instagram ou Facebook ! Je te répondrai avec grand plaisir!


Bien à toi,


Coralie



Mon compte Instagram: https://www.instagram.com/luniversdecoralie.ch/


Mon compte Facebook: https://www.facebook.com/luniversdecoralie.ch




Crédits photos: Les Rayons de Marion

74 vues0 commentaire